RENCONTRES D'ICI LA Des rencontres pour ...
ACCUEIL PRESENTATION PROGRAMMATION ECOUTER-VOIR EN IMAGES PRATIQUE EQUIPE PARTENAIRES

 

logo trapeze volant

passerelles cirque - la belle réussite d'un projet social et culturel 

L'Art d'En Faire fait parti des rares écoles de cirque en France à s'investir pleinement dans le domaine du cirque adapté et du cirque social.

Dans le cadre des dispositifs contrat de ville, nous avons proposé un projet où le cirque est un outil au service du vivre ensemble; A travers une indispensable complémentarité avec les acteurs socio-éducatifs implantés sur les territoires, nous avons mis en place  :

- des ateliers de découverte du cirque (aériens, appareils d'équilibre, jonglerie, acrobatie) et du trapèze volant où se mêlaient activité physique et expression artistique (théâtre essentiellement). Sous leur apparence ludique, ces ateliers n'engagaient pas moins leurs participants dans des démarches éducatives exigeantes (psychomotricité, coopération, concentration, expression).

- des moments conviviaux (repas partagés, temps de restitution) avec l'aide des centres sociaux et du Programme de Réussite Educative. L'accueil de famille de réfugiés syriens à proximité du site a largement été pris en compte dans cette démarche.

- un spectacle où les talents locaux ont été associés à une compagnie professionnelle pour un spectacle sur le thème de la rencontre. Y ont participé: la Cie Boom Bap (Hip Hop), des danseurs syriens, un jeune guitariste (Timéo) et la Cie Des accords de Mât. L'ambiance sous le chapiteau était très chaleureuse pour accueillir cette représentation qui mélangeait les cultures de différents pays, différentes pratiques artististiques et qui mêlait amateurs et professionnels.



Un grand merci aux partenaires ayant contribués à la réussite de ce projet:

financement du projet: l’État (service politique de la ville de la préfecture d'Ardèche) et la commune d'Aubenas (service du contrat de ville)

accompagnement du projet, soutien logistique: centre social et culturel au fil de l'eau

structures participant aux activités: centre socioculturel ASA (les Oliviers), prévention spécialisée ADSEA, Programme de Réussite Educative d'Aubenas, service jeunesse de la ville d'Aubenas

La Cie des Accords de Mât, la Cie Boom Bap, Forum Réfugiés (relations avec les familles de réfugiés), Rock et Pouzzolane / la Bièle des Champs (prêt de matériel de scène), Rézonance (prêt de la sono), l'école publique de Pont d'Aubenas (prêt de locaux), info RC (couverture radio du projet), fréquence 7 (communication), les services techniques d'Aubenas

Merci à Ganahel TRUCHOT pour les photos (celles du diaporama) et Grégory COUVERT (info RC) pour le reportage radio !


Expressions Plurielles reportage :

Le Dauphiné libéré du 27 octobre 2016

Diaporama : atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque  atelier-passerelles-cirque 

tour d'horizon des actions pour 2016/2017

info pour les personnes souhaitant s'inscrire ou inscrire leurs enfants aux ateliers cirque:
Nous avons beaucoup de demandes et c'est bien normal car il existe très peu de lieu en Ardèche pour pratiquer le cirque, alors que tout le monde s'accorde à dire que c'est une activité pour le moins intéressante sur le plan éducatif et social. De notre côté, nous faisons tout notre possible pour récupérer un lieu adapté qui permettrait de mettre en place des cours réguliers et éventuellement, des stages pendant les vacances scolaires. Si possible à Aubenas, aux alentours ou dans le secteur de Lablachère. Nous sommes ouverts à toutes les propositions et coup de main qui nous aiderait dans cette démarche. N'hésitez pas à en parler, entre autre, à vos élus !

l'école de cirque pour tous : ateliers hebdomadaires à Meyras (complets) et peut-être à Aubenas. Stages enfants pendant les vacances: Toussaint > St Etienne de Boulogne. Les lieux des stages pour les vacances d'Hiver et de Pâques sera déterminéplus tard (Meyras, St Etienne de Boulogne ou Aubenas). Pour les adultes: un atelier irrégulier à Meyras. Pour toute info: Marie CHOLME (06.59.41.77.92). ATTENTION, un atelier théâtre-cirque et handicap se met en place à Mercuer, infos inscriptions auprès de L'Entière Compagnie au 06 35 14 01 98 ou Isabelle VINCENT 06.84.31.89.71 pour la partie handicap.

citoyenneté jeunesse :
démarrage d'un atelier pour les jeunes, l'incubateur. Nous sommes encore dans l'attente d'un lieu sur Aubenas pour accueillir l'atelier. Référent: Lilian RAVIER (
06.45.90.05.73)

handicirque : pousuite des ateliers dans les IME, mise en place du réseau handicap/spectacle vivant:  (formation/échanges et répertoire), projet cirque/théâtre/handicap, mise en place de dispositifs d'intégration, projet mixte cirque/IME/Lycée. Nous sommes à la recherche de bénévoles pour soutenir ce projet. Référente: Isabelle VINCENT (06.84.31.89.71)
 
le cirque scolaire : interventions (de la maternelle au lycée), classes de découverte (partenariat  avec la FOL 07), accompagnement de projets, prêts de malles. Pour 2016/2017: Projet autour du trapèze volant dans un lycée, projets mixtes avec des enfants et des jeunes en situation de handicap, etc.

périscolaire : interventions (Aubenas, Ucel, etc.), accompagnements des communes et communautés de communes (formations, prêt de malles)

Formations/rencontres: pour les intervenants cirque du département (24/09: l'expression , à Privas, le 29/09: cirque et  handicap à Aubenas), pour les acteurs du handicap et les intervenants artistiques (le 15/10 à Aubenas), pour les animateurs (formation les 14,14,17 et 18/11 à Aubenas).

autres : ateliers trapèze volant, stages et ateliers parents-enfants, interventions dans diverses structures (vacances, social, etc.), animation d'événements, proposition de spectacles (portés acrobatiques), location de malles matériel et documentaire.


Un portrait de Sébastien CHEVALLAZ et des actions de l'Art d'En Faire par REZONANCE à retrouver ici :

https://www.mixcloud.com/surlaroute/sur-la-route-10-lart-den-faire/


On parle du projet Handicirque, en 10 cirques...

au 19/20 de France 3 le 7 avril 2016 (vidéo ci-contre)

dans le Dauphiné le 03 avril 2016

Encore merci à Yann et à l'équipe du festival Théâtre en cour(s qui a accueilli cette belle action. Plus qu'un simple festival, Théâtre en cour(s a été l'occasion de donner un élan formidable aux projets autour du handicap (projet avec des publics en situation de handicap et publics de valides, naissance d'un réseau pour favoriser l'émergence de projets dans ce domaine, etc.). C'est aussi un dispositif qui permet de voir les établissements scolaires sous un autre jour.
Plus qu'un simple festival, une action d'utilité publique !



table ronde handicap et arts vivants


Elle s'est adressée aux professionnels travaillant sur des projets qui mêlent ces 2 thématiques (intervenants, éducateurs, artistes, etc.)
 
Elle a eu lieu le 7 avril dans le cadre du festival Théâtre en Cours.

L'idée est de favoriser l'émergence des projets autour des arts du spectacle vivant avec les personnes en situation de handicap.

Un travail est en cours autour de 2 axes:

- un outil pour identifier les différents acteurs du handicap et du spectacle vivant,

- des rencontres et formations pour outiller ces acteurs dans le cadre d'encadrement d'ateliers artistiques.

renseignements au 06.84.31.89.71 (Isabelle VINCENT, coordinatrice du projet handicirque).
 


petite vidéo du montage du chapiteau


https://www.youtube.com/watch?v=j6mXbJ1gPLs

un grand merci à Victor ALLARD (www.letalonneur.com) pour son travail et son talent !



Nos voeux pour 2016

« - Onur tu vas à la mosquée tout à l'heure ?

- pourquoi faire ? il y a du trapèze maintenant ! »

J'ai entendu ce dialogue il y a quelques années lorsque je mettais en place des activités dans les cités en banlieue parisienne. Onur et Mounir avaient été pris en flagrant délit de tentative de vol dans le chapiteau quelques mois auparavant. Un collègue, responsable des activités théâtrales qui s'y déroulaient avait laissé le choix aux jeunes : soit il appelait la police, soit les 2 jeunes venaient participer aux ateliers artistiques.

Onur et Mounir sont devenus en quelques mois les fers de lance de l'activité trapèze volant. Quelques années après, j'ai fait signer à Onur son premier contrat de travail, il nous aidait à encadrer les plus jeunes.

Et puis, faute de moyens, faute de soutien des institutions, l'épuisement ayant gagné trop de terrain sur cette action démarrée 10 ans auparavant, tout s'est arrêté. Onur et Mounir me l'ont bien reproché, mais toujours avec le sourire.

2015 et ses événements tragiques nous a tous mis devant nos responsabilités ; Tous ceux qui, comme nous, ont eu la prétention d’œuvrer, à travers l'éducation, pour une société où les valeurs républicaine de liberté, d'égalité et de fraternité ne sont pas les composantes d'une soi-disant identité figée et établie mais bien des idéaux fragiles à conquérir chaque année, chaque mois, chaque semaine sur chaque bout de territoire. 2015 nous laisse entre colère et désarrois.

Nous avons toujours nos convictions, notamment celle que l'éducation par les pratiques culturelles est essentielle, au même titre que d'autres enseignements scolaires classiques. Nous avons des preuves d'efficacité, nous avons des bilans de projets où nous avons fait progresser des situations, une trentaine par an, dans les écoles, avec les handicapés, dans les centres de vacances et autres.

Mais comment ne pas se sentir désarmés, parfois presque humiliés, quand après tant de travail (nous sommes la première école de cirque ardèchoise à décrocher l'agrément école de cirque de qualité), après tant d'efforts et même tant de sacrifices, nous éprouvons le sentiment que nos actions ne sont perçues, à priori, que comme du divertissement ? Ou plutôt à de l' « entertainment » car nous glissons progressivement dans une perception américanisée des activités culturelles où l'activité éducative se transforme en activité de consommation.

Malheureusement cela n'est pas qu'une perception, car l'effondrement des soutiens institutionnels et l'évolution du modèle économique qu'il engendre, encouragent cette mutation.

Notre association s'adresse aux enfants et aux jeunes et ce sont essentiellement des jeunes qui y travaillent, autant dire que l'après seconde guerre mondiale est loin de nous. Mais même si nous ne l'avons pas connu, nous n'oublions pas l'élan qui a alors existé autour de l'éducation populaire. Lui qui, pour armer la jeunesse contre les fanatismes et autres populismes proposait, entre autre, de travailler sur le vivre ensemble et sur l'expression, car « la démocratie ne tombe pas du ciel, elle s'apprend et s'enseigne ».

Nous ne chantons pas la Marseillaise, mais il y a longtemps que, citoyens que nous sommes, les armes (de l'éducation) dans nos mains, nous avons formé un bataillon et nous marchons, marchons…

… en route pour 2016


En bref

- l'Art d'En Faire développe 2 projets qui ont besoin de vos dons (des sous, du matériel ou même du temps):

le projet Handicirque
le projet cirque, citoyenneté, jeunesse.

Nous sommes reconnus d'intérêt général donc:
pour les particuliers: ces dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

pour les entreprises: une démarche de mécénat peut être mise en place. La réduction fiscale des dons est de 60%.

- enfin, nous sommes ouverts à tout partenariat dans différents domaines (scolaires, handicap, insertion, jeunesse, coopération internationale, périscolaire, loisirs, formation et accompagfenement), que ce soit sur une période courte ou pour un projet de développement territorial.

N'hésitez pas à nous contacter.