RENCONTRES D'ICI LA Des rencontres pour ...
ACCUEIL PRESENTATION PROGRAMMATION ECOUTER-VOIR EN IMAGES PRATIQUE EQUIPE PARTENAIRES

 

logo

Le rapport d'activité 2017 est à télécharger ici

lien pour s'abonner à notre lettre d'info


trapeze volant


Nous travaillons actuellement à la mise en place d'un nouveau site. En attendant, vous trouverez ici notre actualité ainsi que sur notre page facebook (bouton en bas à gauche)

retrouvez également les infos concernant les deux réseaux que nous coordonnons aux adresses suivantes :
http://cirque-amateur-07.fr
http://handicap-spectacle-vivant-07.fr


Des chiffres dont nous ne sommes pas peu fiers : en 2017, nous avons conduits 88 projets différents dont 71 en partenariat, nous avons fait pratiquer les arts du cirque à 3165 personnes, travaillé avec 52 partenaires, accompagné la création de 73 spectacles, tout ça avec 10 salariés qui ont travaillé l'équivalent de 2,3 temps plein et puis des bénévoles, sans qui ça serait compliqué…
Mais derrière ces chiffres, il y a un autre bilan : une équipe qui a beaucoup donné, qui s'est serré les coudes, qui a dû jongler avec les problèmes de trésorerie, qui se bat pour mobiliser des partenaires, pour trouver des soutiens financiers parce que nous sommes toujours en difficulté financière parce que mettre en place des action autour du cirque cela coûte très cher en matériel et en moyens humains !
Pour autant, nous allons de l'avant, avec le projet de chapiteau (toujours pas acheté mais on y travaille…) et une motivation toujours présente pour des projets qui conjuguent éducatif, solidarité et vivre ensemble !


Projets jeunesse


les Zaffreuses : première du spectacle Mad worldz à Théâtre hors cour(s)

Les Zaffreuses, ce sont 7 jeunes de 14 à 17 ans qui viennent d'Aubenas, St Etienne de Boulogne, St Privat et Lentillères. Trois ans après leur 1ère création (Insuportable) elles ont joué leur nouveau spectacle sur le thème de l'enfermement : Elles nous font pénétrer dans l'univers d'une prison d'où chacune, à sa manière, tente de s'évader. À travers des situations où les corps multiplient les exploits pour raconter ce combat, les Zaffreuses nous interrogent sur ce qui nous enferme : être surveillé ? être à l'étroit ? les autres ? nous-même ?...


handicirque

Ulis du collège le Portalet (Largentière) à Théâtre en cour(s)

Une première étape de création du spectacle l’expérience en tube à été présentée vendredi 27 avril lors du festival Théâtre hors cour(s).
Une aventure unique qui a débuté en décembre dernier avec 12 élèves de la classe Ulis, portée par leur enseignante, Isabelle Ségurat, le directeur de l'établissement et une éducatrice de la Villa Mallet (Béthanie) et Isabelle Vincent pour l'Art d'En Faire.
Le spectacle sera présenté au mois de juin prochain pour  la fête du collège à Largentière et dans l'enceinte de l'IME Béthanie.

Ecole Beausoleil (Aubenas)
Un grand projet, en partenariat avec la Cascade, réunissant 6 classes dont la classe Ulis, à l'initiative de cette action. La future création, portée par les enseignants et Isabelle Vincent aura pour thème de la rencontre entre les mondes et sera présentée au mois de juin.


Loisirs

Toujours des cours adultes le mercredi soir au chapiteau à Meyras/Pt de Labeaume.
Pour la rentrée : sûrement des cours enfants/jeunes/adultes de mi-septembre à mi-novembre sous le chapiteau à Pt d'Aubenas, à côté de la piscine l'Hippocampe.

ouverture d'un cours de recherche acrobatique à l'automne, avec Isabelle VINCENT



nos rendez-vous


cet été

Chap'à Burzet
du 3 au 24 juillet , dans le cadre d'un partenariat entre l'Art d'En Faire, la Maison de Vallée et la Mairie de Burzet : des ateliers pour les écoles, les structures de loisirs, les familles (du 3 au 7) et puis, l'accueil de rencontres européennes de jeunes (Finlande, Italie, Belgique) et enfin, l'accueil du regroupement des accueils de loisirs du sud Ardèche autour du thème du cirque le 25.
Fyer à télécharger ici


festival d'Alba
retrouvez-nous au festival du 11 au 15 juillet où nous encadrerons les ateliers et stages de trapèze volant.
Les infos sur le lien :
http://lefestivaldalba.org/bienvenue/


festival lugdARTes dans la rue
où nous animerons un atelier d’initiation le 11 août
http://www.festival-lugdartesdanslarue.fr/


Soirée de soutien à l'Art d'En Faire
Bloquez la date : ce sera le 20 octobre à Pt d'Aubenas
Et on en aura besoin de votre soutien !


Réseau handicap/spectacle vivant 07
le 27 octobre, au Bournot :
Journée Rencontre autour de l'Art et de l'Handicap :
"Architectures Sonores" au centre Le Bournot
Ouverte à tous, cette journée sera l'occasion de créer du lien en proposant un atelier autour de la matière sonore dans un processus de création utilisant des outils de l'électroacoustique et de l'acousmatique: multidiffusion avec huit enceintes et huit postes de création de matières sonores, le tout enveloppant le public situé au centre du dispositif.
 
Durée 1 journée
Formation / Atelier Pratique / Rendu collectif
Intervenant : Stéphan TELBOIMA (créateur sonore, formateur en musique électroacoustique, Cie Tungstène Théâtre)
 
Goy Emilie coordinatrice du réseau
06 41 66 83 10 ou handicapspectaclevivant07@gmail.com
http://handicap-spectacle-vivant-07.fr/



réseau des pratiques cirque amateur 07
en préparation : des rencontres départementales d'intervenants autour de nos pratiques (fin septembre) et des rencontres Drôme Ardèche sur le cirque et handicap (novembre)
Plus d'info sur le site http://cirque-amateur-07.fr/
ou Karima 06 15 51 50 97


divers

Nos bureaux se trouvent désormais au Vesseaux Mère, 23 rue du Prieuré 07200 VESSEAUX
https://www.facebook.com/VesseauxMere/


nous sommes à la recherche de bénévoles (jeunes ou adultes) pour nous aider sur diverses tâches logistiques : le principe, c'est une liste de personnes que nous contactons pour nous donner un coup de main sur un montage, un démontage, de l'encadrement ou un coup à boire, un repas à partager...
S'inscrire auprès d'Isabelle (06 84 31 89 71) ou Karima (06 15 51 50 97)



Passerelle Cirque 2017 - bilan très positif


Le projet Passerelle cirque s'est déroulé du 25.10 au 02.11 à Pont d'Aubenas. Des ateliers de trapèze volant, des arts du cirque, de théâtre et de la capoeira (en partenariat avec l'association Zangao) ont été proposés, sous chapiteau dans la cour de l'école, dans une salle de l'école et dans une salle du centre social Au Fil de l'eau.
Radio Info RC était de nouveau présente cette année, ainsi que les sculptures de Giem sur le site à l'entrée du chapiteau.
Une collaboration avec la mairie d'Aubenas a permis la réalisation de ce projet : soutien financier dans le cadre du contrat de ville et mise à disposition des lieux.

Quelques chiffres:

84 ateliers
550 places à travers tous les ateliers, pour environ 400 participants
8 encadrants de l'Art d'En Faire
6 structures qui ont participé aux ateliers

En lien avec les activité "handicirque" de l'Art d'En Faire, l'inclusion de deux enfants en situation de hendicap a également été possible lors d'un ateliers des arts du cirque.
Un repas partagé a été organisé par le secteur familles du centre social Au fil de l'eau, ainsi qu'un pique-nique partagé, avec une cinquantaine de convives à chaque fois.

le spectacle "l'avenir c'était mieux avant" de la Compagnie des Vils Brequins a clôturé de manière festive cet événement. Un buffet partagé a été organisé au centre social avant le spectacle.

Durant ces deux semaines, l'équipe de l'Art d'En Faire a pu échanger avec les habitants inscrits aux ateliers sur leur intérêt pour une installation pérenne des activités de l'association à Aubenas. En effet, l'objectif de l'équipe est de pouvoir être présente sur Aubenas, au plus près des demandes des structures, au plus près des jeunes et des établissements scolaires, afin de développer son projet ambitieux de cirque éducatif pour tous.

Nous adhérons au réseau caravan

Nous sommes la seconde école de cirque française à intégrer ce réseau international de cirque social et de jeunesse. Une adhésion en tant que membre associé qui ouvre des perspectives pour des projets de rencontres et d'échanges avec des partenaires du monde entier.

but, what is caravan?

C'est une association internationale qui réunit 20 écoles de cirque social et de jeunesse en Europe, moyen-orient, Asie et Amérique. Parmi lesquelles:

Ateneu Popular 9 Barris (Barcelone), Belfast Community Circus School, PARADA Foundation (Roumanie), l'Ecole de Cirque de Bruxelles, Galway Community Circus (République d'Irlande), CIRQUEON (République Tchèque), Upsala Circus (St Petersbourg, Russie), Cirkus Cirkör (Suède), Sorin Sirkus (Finlande), CABUWAZI (Berlin), Skala (Slovénie), Metis Gwa (Guadeloupe), AltroCirco (Italie), l'Ecole de Cirque de Palestine, le Centre de création des arts de la rue de Séoul, Salida Circus (Colorado, E.U.), l'Ecole de cirque d'Israel,

Ses objectifs sont de promouvoir les pratiques circassiennes dans le monde et leur développement à travers des actions concrètes telles que des rencontres de jeunes et des formations de formateurs.



petite vidéo du montage du chapiteau


https://www.youtube.com/watch?v=j6mXbJ1gPLs

un grand merci à Victor ALLARD (www.letalonneur.com) pour son travail et son talent !



C'étaient nos voeux pour 2016, mais c'est toujours d'actualité:

« - Onur tu vas à la mosquée tout à l'heure ?

- pourquoi faire ? il y a du trapèze maintenant ! »

J'ai entendu ce dialogue il y a quelques années lorsque je mettais en place des activités dans les cités en banlieue parisienne. Onur et Mounir avaient été pris en flagrant délit de tentative de vol dans le chapiteau quelques mois auparavant. Un collègue, responsable des activités théâtrales qui s'y déroulaient avait laissé le choix aux jeunes : soit il appelait la police, soit les 2 jeunes venaient participer aux ateliers artistiques.

Onur et Mounir sont devenus en quelques mois les fers de lance de l'activité trapèze volant. Quelques années après, j'ai fait signer à Onur son premier contrat de travail, il nous aidait à encadrer les plus jeunes.

Et puis, faute de moyens, faute de soutien des institutions, l'épuisement ayant gagné trop de terrain sur cette action démarrée 10 ans auparavant, tout s'est arrêté. Onur et Mounir me l'ont bien reproché, mais toujours avec le sourire.

2015 et ses événements tragiques nous a tous mis devant nos responsabilités ; Tous ceux qui, comme nous, ont eu la prétention d’œuvrer, à travers l'éducation, pour une société où les valeurs républicaine de liberté, d'égalité et de fraternité ne sont pas les composantes d'une soi-disant identité figée et établie mais bien des idéaux fragiles à conquérir chaque année, chaque mois, chaque semaine sur chaque bout de territoire. 2015 nous laisse entre colère et désarrois.

Nous avons toujours nos convictions, notamment celle que l'éducation par les pratiques culturelles est essentielle, au même titre que d'autres enseignements scolaires classiques. Nous avons des preuves d'efficacité, nous avons des bilans de projets où nous avons fait progresser des situations, une trentaine par an, dans les écoles, avec les handicapés, dans les centres de vacances et autres.

Mais comment ne pas se sentir désarmés, parfois presque humiliés, quand après tant de travail (nous sommes la première école de cirque ardèchoise à décrocher l'agrément école de cirque de qualité), après tant d'efforts et même tant de sacrifices, nous éprouvons le sentiment que nos actions ne sont perçues, à priori, que comme du divertissement ? Ou plutôt à de l' « entertainment » car nous glissons progressivement dans une perception américanisée des activités culturelles où l'activité éducative se transforme en activité de consommation.

Malheureusement cela n'est pas qu'une perception, car l'effondrement des soutiens institutionnels et l'évolution du modèle économique qu'il engendre, encouragent cette mutation.

Notre association s'adresse aux enfants et aux jeunes et ce sont essentiellement des jeunes qui y travaillent, autant dire que l'après seconde guerre mondiale est loin de nous. Mais même si nous ne l'avons pas connu, nous n'oublions pas l'élan qui a alors existé autour de l'éducation populaire. Lui qui, pour armer la jeunesse contre les fanatismes et autres populismes proposait, entre autre, de travailler sur le vivre ensemble et sur l'expression, car « la démocratie ne tombe pas du ciel, elle s'apprend et s'enseigne ».

Nous ne chantons pas la Marseillaise, mais il y a longtemps que, citoyens que nous sommes, les armes (de l'éducation) dans nos mains, nous avons formé un bataillon et nous marchons, marchons…

… en route pour 2016


En bref

- l'Art d'En Faire développe 2 projets qui ont besoin de vos dons (des sous, du matériel ou même du temps):

le projet Handicirque
le projet cirque, citoyenneté, jeunesse.

Nous sommes reconnus d'intérêt général donc:
pour les particuliers: ces dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%

pour les entreprises: une démarche de mécénat peut être mise en place. La réduction fiscale des dons est de 60%.

- enfin, nous sommes ouverts à tout partenariat dans différents domaines (scolaires, handicap, insertion, jeunesse, coopération internationale, périscolaire, loisirs, formation et accompagfenement), que ce soit sur une période courte ou pour un projet de développement territorial.

N'hésitez pas à nous contacter.


 




Facebook